Poêles de carottes

poelesdecarottes_ext_1-300x200Honte à moi : végétarienne depuis plusieurs années, je teste de temps à autres quelques restaurants de Strasbourg et ses environs et m’extasie (ou ronchonne) régulièrement sur les plats végétariens qui y sont proposés.

Et puis, il y a quelques temps, ça a (enfin !)  fait tilt ! Et pourquoi ne pas essayer un restaurant végétarien ?!

Je dois avouer que j’avais un peu peur de tomber dans un “restocliché”, axé sur la spiritualité, d’une ambiance lourde et pleine d’encens et de musique New-Age… Alors, j’ai un peu trainé les pieds ; et finalement, hier soir, pour fêter une bonne nouvelle, je me suis dit “Banco ! Allons-y”. Et me voilà en route pour découvrir Poêles de Carottes.

Le restaurant

Poeles_de_Carottes1Une grande terrasse au cœur de la Petite France, un intérieur chaleureux en bois, décoré des milles objets anciens et hétéroclites, allant des couverts géants aux plaques publicitaires anciennes en métal (et en passant par une collection originale de réveils-matins, chacun indiquant son propre espace-temps)… Le cadre est charmant et reflète la personnalité du patron, un bourlingueur curieux qui a testé des restaurants végétariens dans tous les pays par lesquels il est passé (et il y en a un paquet).

Seul petit bémol, les tables sont étroites, et on est finalement assis assez proche de ses voisins ; mais peu importe, la carte arrive…

La carte

“Délicieusement végétarien”, telle est la devise de ce restaurant. En effet, quelques mots mettent l’eau à la bouche ; parmi les entrées, le crumble de légumes, le tartare potager ou les crostinis

poelecarotte5Côté plats, les incontournables salades géantes côtoient les gratins, pâtes, pizzas et wokette (la spécialité de la maison). Mais on trouve également des plats aux noms provocateurs : burritos aux légumes, saucisses végétariennes, cordon bleu d’aubergine ou encore veggie-burger… Le tout, au plus grand amusement du patron, qui explique qu’il aime provoquer, jouer sur les mots et troubler ses clients avec des mets étonnants ; ainsi, les saucisses végétariennes tromperaient un omnivore, j’en suis sûre !

Enfin, les desserts… On découvre également quelques idées originales, telles que le tiramisu au pain d’épices, la crème brûlée à la bergamote ou le sorbet de carottes. Pour ma part, je vous conseille et recommande absolument le fondant au chocolat, une véritable merveille gourmande !!! Tire la langue

Enfin, les boissons son également très variées : avec ou sans alcools, chaudes ou froides, bio ou non… Il y en a pour tous les goûts.

Il est à noter que la carte propose quelques plats végétaliens, mais qu’il est également possible d’en adapter d’autres sur simple demande (notamment les gratins) ; de plus, des indications précisent si les plats contiennent du gluten, pour les personnes allergiques.

Les prix

Là encore, nous avons eu une bonne surprise ! A deux, en prenant chacun un apéritif, une entrée, un plat et un dessert, nous en avons eu pour cinquante-six euros et des brouettes. Le midi, le menu de la semaine (entrée-plat-dessert) ne coûte que 12,50€.

Une bonne adresse !

poeles_de_carottesRestaurant Poêles de carottes
2 place des Meuniers
67 000 Strasbourg
03 88 323 323

Poêles de carottes vous accueille du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h30 (fermé dimanche et lundi) ; le menu de la semaine est disponible sur leur site internet.

Il est à noter également, que “Bistrot et chocolat” est la deuxième bonne idée des propriétaires, axée cette fois sur le brunch et les plaisirs sucrés. Située derrière la cathédrale (8, rue de la Râpe), Bistrot et chocolat propose également une épicerie fine. Je sens déjà qu’il s’agira de ma prochaine découverte végé-gourmande !… bistrotChoco

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
4 CommentairesLaisser un commentaire »
  • 31 juillet 2012 Répondre
    mamapasta dit:

    le seul restau végé, dans les 50 km autour d’ici, c’est  » carottes & gingembre »..pas d’encens non plus, tout est clair et lumineux…..c’est bizarre l’à priori que tu as!!

    • 1 août 2012 Répondre
      Gwalibeth dit:

      J’avoue ! J’ai toujours eu un peu peur de tomber sur des restos limites sectaires après que l’on m’aie recommandé « Le clos Ermitage » dans le Hohwald, en me le présentant « juste » comme un restaurant/gîte végétarien. Du coup j’avais une certaine méfiance vis-à-vis des restaurants végétariens… Ce qui, en tant que végétarienne, manque un peu de bon sens !!!

  • 18 août 2012 Répondre
    Le végétarisme à Strasbourg selon Rue89 « Strasbourg & Alentours « Vie Pratique « Vegmundo, blog végétarien, végétalien et vegan ! dit:

    [...] le scoop de l’article est sans conteste l’annonce de la fermeture de Poêle de carottes, même si le restaurant tournait à priori plutôt bien ; par ailleurs (scoop Vegmundo cette [...]

  • 15 octobre 2012 Répondre
    Anne dit:

    J’avais un resto végétarien en bas de chez moi il y a quelques années, je me disais tous les jours ou presque : « Il faudrait que j’y aille » et puis il a fermé du jour au lendemain… :( J’y pense souvent, d’autant plus que c’était le seul de ma ville. Il était trop près, sans doute. ;)

Laisser un commentaire:Obtenir un Gravatar

*requis

*requis - ne sera pas publié



CommentLuv badge

Et aussi, en Alsace...
... Ou ailleurs sur la toile
A découvrir
Association Végétarienne de France Voir le site de OneVoice

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera
Email
Print