Manger végétarien en Andalousie

¡ Hola ! ¿ Qué tal ?

Vue sur la cathédrale de Séville depuis la Torre del oroMes lecteurs les plus assidus se souviennent certainement de cet article dans lequel je ronchonnais au sujet de la représentation de l’Espagne à la foire européenne de Strasbourg en 2011.

Ne cherchez donc pas la logique qui m’anime si je vous annonce que, cet été, je suis partie quelques jours en vacances en… Espagne. Bref.

Cela dit, juger un pays sur une seule de ses pratiques, c’est tout de même un peu mince. Ainsi, j’aurais pu ne jamais aller en Espagne à cause de la corrida et du massacre annuel des lévriers ; et, suivant cette logique, ne jamais mettre un orteil au Japon car certains japonais chassent et tuent des dauphins ; boycotter l’Islande en raison de ses chasseurs de baleines ; refuser d’entrer sur le territoire canadien à cause des dégénérés qui chassent encore les bébés phoques ; ne jamais aller non plus au Maroc ou l’Aïd-el-Kébir est la règle aux dépends des moutons… Mais il m’aurait aussi fallu quitter la France en raison du gavage des oies pour le foie gras de Noël ; sans possibilité de me réfugier en Angleterre car on y pratique encore la chasse à courre…

Malheureusement, chaque pays se comporte comme un barbare envers “ses” animaux, et invoque pour cela toutes sortes de “traditions” locales ou nationales, de “culture”, voire même de “patrimoine”… Il y a un énorme travail à accomplir pour se débarrasser de ces préjugés et pratiques spécistes et d’un autre temps et ce, malheureusement, un peu partout dans le monde. Sans compter que de nombreux habitants des pays en questions refusent également ces pratiques et commencent à lutter contre elles !

Après, c’est au touriste aussi de prendre ses responsabilités : visiter une arène et acheter du saucisson de taureau à la sortie n’entre ainsi pas du tout dans mes critères de voyage en Espagne ; de la même façon, personne ne saura me contraindre à goûter du dauphin si je vais un jour au Japon, ni à acheter un col de manteau en fourrure si je vais au Canada.

Par contre, bien que j’aie profité des températures caliente de l’Andalousie et que j’aie vécu ces quelques jours coupée du monde, sans Internet, ni téléphone, ni GPS, j’ai beaucoup pensé à vous. A chaque repas, en fait ! Entre photos, remarques pratiques et commentaires divers, je vous propose donc de suivre au long de l’été une série d’articles sur le végétarisme à Séville, du petit déjeuner au dîner !

¡ Hasta luego !

Edit du 16/08/2012 : articles reliés :

Le petit déjeuner espagnol traditionnel, Tapas végétariennes, Chocolate con churros, Restaurant Habanita Séville, Gaïa restaurant végétarien sévillan.

Et pour un retour en douceur en Alsace, voir aussi Manger à l’heure espagnole sur Strasbourg.  

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
1 CommentaireLaisser un commentaire »
  • 30 juillet 2013 Répondre
    Blog de voyages dit:

    Bon billet.
    L’Andalousie est une région où l’on peut assez facilement trouver des restaurants végétariens, notamment dans de grandes villes comme Grenade ou Séville.
    Il y a également de très bons plats végétariens.
    Blog de voyages Articles récents..Cuisine du monde #9: le lahmacunMy Profile

Laisser un commentaire:Obtenir un Gravatar

*requis

*requis - ne sera pas publié



CommentLuv badge

Et aussi, en Alsace...
... Ou ailleurs sur la toile
A découvrir
Association Végétarienne de France Voir le site de OneVoice

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera
Email
Print