Un patrimoine sanglant

Tout le monde connait le patrimoine mondial de l’Unesco ; il s’agit d’un recensement des sites naturels ou construits par l’homme, considérés comme ayant “une valeur universelle exceptionnelle”. Ainsi, la liste du patrimoine mondial approuvée par l’Unesco comprend actuellement 911 biens à travers le monde. Par exemple, en France, on peut admirer :

Ce que l’on connait un peu moins, c’est le patrimoine culturel immatériel, ou patrimoine vivant. Il est ainsi défini :

“On entend par patrimoine culturel immatériel les pratiques, représentations, expressions,connaissances et savoir-faire – ainsi que les instruments, objets, artéfacts et espaces culturels qui leur sont associés – que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel. Ce patrimoine culturel immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés et groupes en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature  et de leur histoire, et leur procure un sentiment d’identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine. Aux fins de la présente Convention, seul sera pris en considération le patrimoine culturel immatériel conforme aux instruments internationaux existants relatifs aux droits de l’homme, ainsi qu’à l’exigence du respect mutuel entre communautés, groupes et individus, et d’un développement durable.”

Ainsi, toujours en France, on peut cette fois citer :

(note : je ne souhaite pas m’engager dans un débat France / Corse, je répète bêtement ce que j’ai appris à l’école)

Mais, depuis le 22 avril dernier, soyons fiers de pouvoir inscrire la corrida à cette liste de pratiques “culturelles”, qui sont sensées nous procurer un “sentiment d’identité et de continuité”, contribuant à “promouvoir la créativité humaine”. Nous voilà donc bien engagés dans une démarche de “respect mutuel entre communautés”, et clairement, de “développement durable” !!!

Surtout si l’on tient compte du fait que la corrida est interdite et punie par la loi sur 90% du territoire français ; et qu’un sondage IFOP daté de l’été dernier montre que 70% des français sont pour son abolition.

action du 9 avril 2011 à StrasbourgPour s’insurger contre cette décision, pour pouvez vous rapprocher du Comité Radicalement Anti Corrida, de L’alliance anti corrida ou encore de la Fédération des luttes pour l’abolition des corridas.

Sachez également qu’une manifestation est prévue le 28 mai prochain à Paris (plus d’infos sur le site du CRAC).

Enfin, vous pouvez signer la pétition en ligne contre l’inscription de la corrida à l’Unesco.

Pour ceux que ça intéresse, vous trouverez ici une étude de la tauromachie par Mireille Didrit, anthropologue social et culturel.

Edit : le dossier présenté à la commission pour défendre la tauromachie est visible ici : http://www.terrestaurines.com/forum/actus/ficheinventaire.pdf

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Aucun commentaire pour l'instant.
Laisser un commentaire:Obtenir un Gravatar

*requis

*requis - ne sera pas publié



CommentLuv badge

Et aussi, en Alsace...
... Ou ailleurs sur la toile
A découvrir
Association Végétarienne de France Voir le site de OneVoice

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera
Email
Print