Censure et végétarisme

Ou quand les lobbies de la viande parviennent à faire cesser une campagne en faveur de la réduction de la consommation de viande, et ce même pendant la semaine du développement durable. Et arrivent en prime à s’attirer les excuses des dirigeants de ladite campagne.

Les faits

Dans le cadre de la semaine du développement durable, le groupe Sodexo, qui compte quelque 700 restaurants d’entreprises à travers la France, a diffusé les deux affiches ci-dessous dans ses cantines :

affiche_sodexo1affiche_sodexo2

Ces affiches font suite à une campagne menée depuis le mois d’avril dernier dans une cinquantaine de restaurants du groupe, qui proposait à ses clients de vivre une “journée sans viande rouge” par an. Un tout petit pas pour le consommateur, mais qui pourrait vite devenir un grand bond en avant pour les animaux  si l’entreprise appliquait ce concept dans tous ses restaurants à travers le monde : ce qui représente tout de même 50 millions de consommateurs par jour1.

Mais un agriculteur vendéen vint à passer par là, et les affiches de Sodexo heurtèrent sa sensibilité de boucher d’éleveur proche de ses animaux, et paf, ça fait un bon début de scandale.

Le 8 juin dernier, M. Xavier Beulin, président de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) a envoyé un courrier à l’attention de M. Pierre Bellon, président de Sodexo, que l’AFP a pu se procurer (mais qui est introuvable sur le site de la FNSEA).

M. Xavier Beulin y déplore “une campagne d’affichage ayant pour but la mise au banc des accusés, de la viande ou plus exactement des viandes”. Il souligne “l’esprit partisan” de cette “initiative malheureuse” et reproche à Sodexo de “jeter l’opprobre gratuitement sur un secteur, en faisant un bras d’honneur aux efforts, au bon sens, à la tradition culinaire française et au travail passionné de milliers d’éleveurs”, au travers d’un “procédé déplorable”.

Le même jour, la FNSEA44, Jeunes Agriculteurs44, FDSEA, JA (pour Jeunes Agriculteurs)  85 et la FRSEA (Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) des Pays de la Loire ont mené ce qu’ils qualifient “d’opération coupe de poing” devant la délégation régionale Ouest de Sodexo à Nantes, pour “stopper cette campagne de communication calomnieuse”, d’après le site aggri85.fr, qui s’est même fendu d’un reportage vidéo sur le sujet.

Face au lobby agricole, Sodexo s’écrase

Le groupe Sodexo a alors retiré les affiches controversées des quelques 50 restaurants où elles se trouvaient. La direction de Sodexo a réagi immédiatement à travers ce courrier affligeant, dans lequel on peut lire notamment que leurs “services ont eu connaissance de nouveaux éléments venant infirmer des affirmations contenues dans ces affiches, qui ne correspondent pas à la réalité, en particulier : l’impact de la production de viande de veau sur l’effet de serre ; la comparaison inappropriée entre les différents types de productions agricoles que permet un hectare de terre.”

L’article de BastaMag et celui de Libération sur le sujet pointent tous deux l’imposture évidente de la communication de Sodexo, qui n’hésite pas à mentir pour décrédibiliser ses propres affiches et signer une trêve avec le puissant lobby agricole français.

D’ailleurs, Sodexo s’est engagé à rencontrer les agriculteurs de Loire-Atlantique le 25 juin prochain au sujet des “approvisionnements locaux” ; une autre rencontre est prévue avec la FNSEA sur le même thème, mais la date n’est pas encore arrêtée. Le site aggri85.fr précise que ces “deux rencontres [auront lieu] pour discuter d’un partenariat” et que Sodexo “a refait une communication rectificative à destination des consommateurs. Elle paraîtra dans tous les restaurants d’entreprise du groupe”. François Cassignol, membre du Syndicat des Entreprises de la Viande, va plus loin en affirmant que “Sodexo va désormais travailler à réhabiliter la viande”.

Démission ordinaire

Daniel Schneidermann, journaliste à Rue89 et fondateur d’@rrêt sur images, souligne dans cet article qu’il ne s’agit là que d’une “minuscule démission ordinaire” d’une entreprise  face à un « puissant lobby”. Ce qui est malheureusement trop vrai, et trop fréquent aussi ; la volte-face spectaculaire de l’équipe de communication de Sodexo ne peut, en effet, que résulter d’une pression quelconque et bien dirigée. Au point de vouloir passer d’une “journée sans viande” à la “réhabilitation de la viande”, tout de même…

Il me parait également important de souligner l’absence totale de combativité de Sodexo ; qui s’est écrasée le jour même, au lieu de défendre son point de vue initial (et, accessoirement, véridique) sur la consommation de viande. De là à dire qu’en fait, tout le monde s’en fout, il n’y a qu’un pas ; que je franchis allègrement.

Mais ce faux-débat entre deux grosses instances démontre bien à quel point le végétarisme demeure marginal, pour ne pas dire carrément mal vu ; alors même que les documentaires sur l’élevage industriel commencent à se généraliser et même à passer sur les grandes chaines publiques (certes, en deuxième partie de soirée un jour de semaine, mais quand même), force est de constater que le lobby de la viande et de l’abattage en série ne lâche rien. Et que si une entreprise de la taille de Sodexo n’ose pas s’y opposer, cela s’annonce mal pour les membres du collectif Un jour végétarien.

Ce qui m’amène à attirer votre attention sur cet article de 20 minutes dans lequel Roland Ries, l’actuel maire de Strasbourg, en pleine polémique sur le type de viande ou de poisson qu’il faudrait (ou non) servir dans les cantines scolaires de la ville pour respecter la diversité (religieuse, donc) de chacun, trolle joyeusement : “On ne pourra pas juste avoir un menu classique et un autre végétarien, ce dernier n’offrant pas un équilibre alimentaire nécessaire aux enfants”.

L’art et la manière d’aller droit dans le mur, et d’en être content, en plus. A quand un nutritionniste compétent, laïc, et capable de parler de végétarisme malgré les lobbies actuels ? Ce n’est visiblement pas pour tout de suite, et les Jean-Michel Cohen et assimilés ont encore de beaux jours devant eux…

1 Estimation réalisée par Sodexo, août 2011

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Aucun commentaire pour l'instant.
Laisser un commentaire:Obtenir un Gravatar

*requis

*requis - ne sera pas publié



CommentLuv badge

Et aussi, en Alsace...
... Ou ailleurs sur la toile
A découvrir
Association Végétarienne de France Voir le site de OneVoice

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera
Email
Print